Daniel Bernard Ile de Ré

Saint-Martin se situe à quelques encablures, trente minutes de navigation tout au plus, du grand port de plaisance de La Rochelle.
Cette grosse bourgade est la capitale historique de l’Ile de Ré. Toute l’animation, les festivités, le marché et les nombreux restaurants gravitent autour de son port.

Considérés par les journalistes comme le Saint-Tropez de l’Atlantique, la ville et le port de Saint-Martin de Ré sont le rendez-vous des people, des artistes du show-biz et de « La gauche caviar » parisienne.
Dès qu’un rayon de soleil pointe à l’horizon, les passionnés de tourisme se précipitent devant le comptoir de Cathala, le célèbre glacier de Saint-Martin de Ré.

Face aux voiliers amarrés aux quais du port de plaisance, ils dégustent l’une de soixante-cinq variétés qu’il leur propose. On y trouve des glaces au coquelicot et au melon Charentais, des sorbets aux huitres et à la fleur de sel.

Saint-Martin est une bourgade pittoresque, au charme fou et à l’authenticité incontestable. Comme sur un bateau, le vent qui vient du large ne retombe jamais. Ses fortifications, disposées en étoile et qui ceinturent la commune, sont classées depuis le 7 juillet 2008 au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Conçues par Vauban, elles s’étirent sur plusieurs kilomètres autour du port et du village. Dans un passé ancien, elles pouvaient héberger la population insulaire et ce, sur un espace en forme de demi-lune de 1,5 kilomètre de rayon.

La capitale de l’Ile de Ré possède un port de plaisance, un lieu d’échouage et un bassin à flot régulé par une écluse. Le port de Vauban est l’un des plus importants de l’Ile avec ceux de La Flotte et d’Ars en Ré. C’est l’un des ports les plus aisés d’accès, puisque à mi- marée on peut entrer et sortir librement en voilier. C’est pour cette raison que Saint-Martin de Ré est une escale très prisée par les navigateurs.
Paradis des plaisanciers, les pêcheurs sortent du port de Saint-Martin de Ré dès que la marée leur permet. Ils franchissent l’écluse et le grand large s’offre à eux. Ils naviguent dans les pertuis, essayant de taquiner le bar ou le maquereau. Ils descendent souvent jusqu’à l’Ile d’Oléron ou remontent les côtes vendéennes jusqu’aux Sables d’Olonne. Mais fidèles à leur port d’attache ils regagnent toujours le port de Saint-Martin de Ré.

Vouloir un anneau dans le port demande une patiente de vieux loups de mer. Les demandes sont tellement nombreuses qu’il faut attendre plusieurs décennies, alors que quatre petites années suffisent pour en obtenir un dans le port de La Rochelle, comme le publiait le journal Sud-Ouest le 4 aout 2010.
La passion de la mer a des exigences redoutables.

La forme du port de Saint-Martin de Ré est particulièrement originale et atypique. Le pittoresque bassin à flot qui entourent l’ancien quartier des pêcheurs forme un îlot intimiste au centre du port. Devant les bistrots de marins alignés sur les quais ont peut prendre un véritable bol d’air iodé avant d’aller déguster le Royal-Ré, le vin du pays.

Ajouter un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *