Daniel Bernard Ile de Ré

Article sur l’embarquement pour Cythère

« Je sens la fièvre du désir monter et attraper les prétendants par le col. L’audace soudain, comme une mer d’hommes, prend les femmes par les hanches. Certains forment dans l’air des nœuds invisibles, espérant ralentir la pantomime des ces sauvageonnes et se disputer leurs faveurs. Plus rien ici-bas ne borde le monde. »
Ainsi débute « La Tencin », dans le Paris libertin du XVIIIe siècle où chaque soir, luxure et volupté rivalisent d’insolence.
Avec ses salons littéraires et ses idées nouvelles, cette époque a bien des excuses et les femmes, dont elles sont le cadeau vivant, batifolent, à l’image de Mme de Tencin qui aime le sexe qui mène au pouvoir.
Comment cette dernière devient-elle l’incroyable baronne de l’île de Ré ?
Une histoire envoûtante, une écriture juste qui ne respecte rien des idées reçues. Mme de Tencin nous entraîne dans ses liaisons dangereuses jusqu’au bout de la nuit
Emmanuelle Moysan

embarquement-cythere

Ajouter un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *